Le premier affrontement interrégional du calendrier de League of Legends revient au club chinois RNG.

Le League of Legends Mid-Season Invitational (MSI) s’est terminé ce week-end par une victoire de l’équipe chinoise Royal Never Give Up, plus connue sous le nom de RNG.

Après avoir facilement remporté les matchs du Groupe A (8-0) contre les représentants australiens de Pentanet et les Unicorns of Love, les vainqueurs de la saison de printemps de la LPL chinoise ont dû se battre pour affronter leurs homologues sud-coréens de Damwon Gaming.

Bien qu’ils aient remporté la saison de printemps de la LCK et renvoyé Cloud9 chez lui au stade de la confrontation, les challengers coréens n’ont pas fait le poids face au numéro un chinois après une série de cinq matchs tendus.

L’humeur du lundi pic.twitter.com/vuy9s81MKx

RNG s’est finalement imposé 3-2 face à Damwon, grâce à une triple menace Gragas, Udyr, Kai’sa dans la plupart des matchs, ce dernier ayant valu à GALA le badge MVP du tournoi. Le tournoi, qui s’est déroulé à Reykjavik, en Islande, était le premier combat interrégional du circuit pro de cette année, opposant 11 équipes au final (normalement 12, mais l’équipe qualifiée du Vietnam, GAM Esports, n’a pas pu se déplacer en raison des restrictions du COVID-19).

Les derniers instants du cinquième match ! #MSI2021 pic.twitter.com/bNJALfiuaj

L’équipe Talon du Paris Saint-Germain a connu d’autres difficultés avant le tournoi, puisque son CDA, Unified, a été victime d’un pneumothorax aigu et a dû être remplacé par Doggo de Beyond Gaming. L’état de santé d’Unified semble s’être stabilisé après un séjour à Hong Kong, il y a donc au moins une bonne nouvelle pour l’équipe qui s’est inclinée à l’avant-dernier obstacle 3-1 contre les futurs vainqueurs RNG en demi-finale. Néanmoins, un pas de la finale après un changement d’ADC de dernière minute n’est pas une mauvaise performance.

La dernière victoire de RNG au MSI remonte à 2018, une année au cours de laquelle ils ont dominé les tableaux d’affichage avant d’échouer en quart de finale des Worlds. La victoire de l’équipe au MSI de cette année a valu à sa région (la LPL) une quatrième place pour les Worlds de cette année, ce qui facilite d’autant plus leur qualification pour le tournoi le plus chaud de l’année. Après avoir frôlé le plus grand prix de LoL pendant plus d’une demi-décennie, le RNG tentera de sceller l’affaire aux Mondiaux plus tard cette année, lorsque les régions s’affronteront à nouveau.