Comment se lancer dans le jeu en RV, y compris des conseils pour éviter le mal des transports et nettoyer votre casque RV.

Malheureusement, la RV peut facilement être synonyme de réalité à vomir si vous êtes un nouveau venu qui tente de plonger la tête la première dans le genre (et peut-être dans votre télévision). La réalité virtuelle est inégalée en termes d’immersion, et nous pensons que tout le monde devrait avoir la chance d’en faire l’expérience. Mais s’y mettre peut s’avérer décourageant, et pas seulement parce que cela peut vous donner la nausée si vous n’êtes pas préparé.

Dans ce guide, nous allons vous présenter les meilleures pratiques pour un débutant en jeux VR, en expliquant ce dont vous aurez besoin, l’espace nécessaire, les astuces pour éviter de se sentir malade pendant (et après) les jeux, les conseils pour la gestion des câbles, et comment nettoyer votre casque VR. Avant de plonger votre tête et vos mains dans un univers de divertissement alternatif, tenez compte des conseils ci-dessous.

Pour commencer : Ce dont vous avez besoin pour jouer en RV

Best practices for beginner vr gamers

Vous avez peut-être décidé que la RV est faite pour vous, mais êtes-vous prêt pour la RV ? En fonction du casque et de la façon dont vous souhaitez jouer, il est utile de prendre en compte quelques facteurs supplémentaires pour commencer.

Un PC de jeu solide

Pour les casques VR PC haut de gamme comme le HP Reverb G2, vous aurez également besoin d’un PC capable de faire tourner les jeux que vous regardez. Avec deux yeux à afficher, la résolution d’un casque comme le Reverb G2 est bien supérieure à celle d’un écran traditionnel. Vous aurez donc besoin d’un PC puissant pour jouer à des jeux comme Half-Life : Alyx à des paramètres décents. Votre PC n’a pas besoin d’être flambant neuf, mais il ne doit pas non plus être un tas de ferraille. Voici les spécifications minimales requises pour la Reverb G2 :

  • Graphique : Nvidia GeForce GTX 1080 ou AMD Radeon RX 5700
  • Processeur : Intel Core i5, i7, Intel Xeon E3-1240 v5, équivalent ou supérieur ou AMD Ryzen 5 équivalent ou supérieur.
  • Mémoire : 8 GB RAM
  • Sortie vidéo : DisplayPort 1.3
  • Système d’exploitation : Windows 10 mise à jour de mai 2019 ou plus récent.

Assez de place

Après un PC, le facteur le plus important à prendre en compte est l’espace dont vous disposez. Bien qu’un espace VR dédié soit un idéal merveilleux, peu d’entre nous ont le luxe d’avoir un tel espace à disposition. La bonne nouvelle est que, pour la plupart des jeux VR, vous n’avez pas besoin d’autant d’espace ouvert que vous pourriez l’imaginer. Tant que vous pouvez faire tenir un cylindre de 1,5 m autour de vous, ou suffisamment d’espace pour y placer une chaise et remuer les bras, vous êtes probablement prêt à partir.

Naturellement, des jeux comme Beat Saber ou des jeux sur le thème du fitness vont exiger plus d’espace pour se balancer et s’accroupir au fil des niveaux, mais tout n’est pas aussi intense. Des expériences de puzzle comme The Room VR : A Dark Matter et même des jeux de tir comme After the Fall peuvent être appréciés dans le confort d’un fauteuil.

Gardez à l’esprit que, pour les jeux VR câblés, votre casque devra être à portée de câble de votre PC. Essayez de trouver un endroit libre ou que vous pouvez facilement déplacer dans la même pièce que votre PC. Veillez à prendre le temps de vous familiariser avec votre environnement avant de commencer afin de vous assurer que vous savez ce qui risque d’être endommagé si votre agitation de bras devient trop intense.

Les bons jeux

Si vous essayez la RV pour la première fois, c’est une bonne idée de ne pas précipiter votre pauvre esprit désorienté dans un sèche-linge d’action. Commencez par un jeu où vous restez debout, comme Beat Saber, The Room VR, Moss, ou Keep Talking and Nobody Explodes. L’action rapide d’un jeu de parkour comme Stride peut être écrasante et rebutante si vous l’essayez trop rapidement. Ralentissez et appréciez la sensation d’être dans un autre monde, même s’il est immobile !

Le mal des transports : Comment éviter d’être malade avec la RV

Les jeux en RV ont souvent une mauvaise réputation en ce qui concerne le mal des transports. Les gens supposent que si vous en souffrez, vous ne pourrez pas du tout profiter de ce média. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez non seulement apprendre à vous sentir plus à l’aise dans la RV, mais aussi utiliser de nombreuses astuces pour réduire le mal des transports.

Best practices for beginner vr gamers how to stop motion sickness

Le mal des transports a tendance à se produire lorsque le personnage du jeu bouge, mais pas votre corps physique, par exemple lorsque vous conduisez un véhicule ou courez dans un environnement en utilisant les sticks analogiques. La plupart des versions modernes de la RV comprennent une multitude d’outils de confort conçus pour faciliter l’expérience des nouveaux venus, et nous vous recommandons vivement de les utiliser. Voici ce que vous devez rechercher dans les menus de configuration :

  • Se téléporter pour se déplacer : Ce système de déplacement vous permet de pointer vers l’endroit où vous souhaitez vous déplacer, puis d’appuyer sur un bouton (ou de relâcher la commande de déplacement) pour vous y téléporter. Lorsque vous débutez en RV, il est fortement recommandé d’utiliser les fonctions de téléportation pour se déplacer lorsque cela est possible. La téléportation peut sembler désorientante, mais elle est en fait beaucoup, beaucoup, beaucoup plus confortable pour votre cerveau. Vous devriez jouer avec ce paramètre pendant plusieurs sessions de RV avant de vous lancer dans des mouvements plus complexes.
  • Tour rapide : Dans la même veine que la téléportation pour se déplacer, la rotation rapide signifie que vous sauterez entre des angles définis (généralement réglables) lorsque vous utiliserez le stick analogique pour faire tourner votre vue vers la gauche ou la droite. Activez cette fonction au lieu de la rotation douce lorsque vous jouez pour la première fois en RV, car elle ne change pas grand-chose à la jouabilité et fait une énorme différence pour le mal des transports. Rappelez-vous que vous pouvez également tourner dans la vie réelle pour éviter d’avoir à l’utiliser dans la plupart des cas.
  • Vignettage/obturateurs : Une fois que vous êtes prêt à essayer le mouvement libre dans la RV, vérifiez dans le menu les options de vignettage ou d’œillères. L’activation de cette option réduira votre champ de vision pendant le mouvement d’une manière qui semble un peu étrange mais qui fait une énorme différence pour le mal des transports. Cela limite la zone déconnectée du mouvement visuel que votre cerveau doit gérer, ce qui vous empêche d’être malade aussi rapidement.

Lorsqu’il s’agit du mal des transports, il est important de se rappeler que les effets les plus forts ne se manifestent que dans les cas suivants après vous arrêtez de jouer. Si vous ne tenez pas compte des paramètres ci-dessus, vous risquez d’avoir la nausée pendant plusieurs heures. Jouez la sécurité au début et ne supprimez/réduisez ces paramètres de confort qu’au fur et à mesure que vous vous familiarisez avec le jeu en RV. Votre esprit s’adaptera à l’expérience au fur et à mesure que vous jouerez en RV, ce qui vous permettra de jouer avec moins d’inconfort.

Si le mal des transports reste un problème, vous pouvez envisager d’autres options pour atténuer les nausées, comme les bracelets marins (disponibles sur Amazon ici). Ces bracelets ne sont qu’un léger inconvénient à porter, mais peuvent contribuer à réduire considérablement le mal des transports pour certains.

Gestion des câbles : Évitez un déplacement dangereux (et coûteux)

Best practices for beginner VR gamers cable management

Si certains casques VR, comme l’Oculus Quest 2, sont entièrement sans fil, la plupart des joueurs qui se lancent dans cette technologie (en particulier lorsqu’ils essaient des jeux VR sur PC) vont devoir utiliser un câble à un moment ou à un autre. Lorsque vous êtes novice dans l’expérience, plonger votre tête dans un monde fantastique où des haches et des flèches volent vers vous est un moyen rapide de vous emmêler les pieds ou pire : une chute douloureuse et un téléviseur/casque cassé.

Il n’y a pas de solution parfaite pour régler le problème de l’encombrement des câbles, mais il existe quelques astuces qui peuvent aider :

  • Jouez assis, si possible. La position debout offre la plus grande immersion et est presque nécessaire pour certains jeux comme Beatsaber, mais vous pouvez très bien vous en sortir en étant assis pour la plupart des jeux. Une chaise pivotante vous évitera de trop vous emmêler les pieds, ce qui vous permettra de savoir facilement quand vous devez vous reposer.
  • Utilisez un long câble. La meilleure façon de vous libérer de la plupart des problèmes de câble est de vous assurer que vous avez suffisamment de câble pour commencer. Il est possible de s’en sortir avec moins, mais l’idéal est d’avoir un câble d’au moins cinq mètres de long. Le HP Reverb G2 est livré avec un câble de six mètres, et vous pouvez également acheter des câbles USB 3.0 pour d’autres casques. La longueur supplémentaire ne vous empêchera pas de trébucher, mais elle vous donnera plus d’espace pour vous déplacer en toute sécurité.
  • Accrochez le câble à quelque chose de solide. C’est un peu une solution de niche, mais si vous avez un meuble haut (et fixe) sur lequel suspendre le câble, vous pouvez éviter qu’il ne tourne autour de vos pieds. Prévoyez-le soigneusement, car le câble aura toujours besoin d’espace pour se déplacer d’avant en arrière avec vos mouvements, et vous ne voulez pas qu’il tire sur une étagère au milieu d’une session de jeu. Il est préférable d’être prudent que de risquer de se blesser ou d’endommager des biens. Si vous êtes à fond dans votre espace VR, vous pouvez même installer une poulie au plafond ou d’autres poutres suspendues pour alimenter votre cordon ombilical depuis le haut, loin de vos jambes corporelles maladroites.
  • Démêlez vous pendant les pauses dans l’action. Enfin, profitez de toute pause dans l’action du jeu pour effectuer une vérification mentale de votre environnement réel. Assurez-vous que vous êtes au centre de votre zone de jeu et prenez le temps de dérouler les câbles autour de vos pieds si nécessaire.

Nettoyage : Comment nettoyer votre casque VR et éviter les rayures

Best practices for beginner vr gamers how to clean your vr headset and avoid scratches

Les casques VR ne sont pas bon marché, il est donc important d’en prendre soin correctement. Heureusement, le nettoyage d’un casque VR est assez simple. Cependant, avant de vous engager dans cette voie, la prévention doit être votre première étape.

Lorsque vous rangez votre casque VR, assurez-vous que les lentilles ne sont pas exposées à la lumière directe du soleil, car cela pourrait les endommager avec le temps. Essayez de ranger votre casque dans un espace non encombré pour éviter de le placer sur des objets ou de le mélanger à des objets qui pourraient le rayer s’ils étaient bousculés. Si vous portez des lunettes, vous devez également veiller à ce qu’elles ne touchent pas la lentille VR lorsque vous l’utilisez. Si vous avez l’option lentilles de contact, nous vous suggérons de les mettre avant de jouer.

Pour nettoyer le cadre de votre casque, nous vous conseillons d’utiliser une lingette antibactérienne non abrasive ou un chiffon non pelucheux. Essuyez délicatement le casque après chaque utilisation pour empêcher la sueur, la peau et autres saletés de s’accumuler et de causer des dommages au fil du temps. Veillez à nettoyer également les zones moins évidentes, comme l’endroit où repose votre nez. S’il est possible de détacher ces zones pour les nettoyer, faites-le. N’utilisez pas d’alcool, de solvants, de produits chimiques abrasifs ou d’air comprimé pour nettoyer votre casque.

Pour nettoyer les lentilles de votre casque VR, vous ne devez utiliser qu’un chiffon en microfibre. La plupart des casques sont livrés avec un chiffon, mais vous pouvez également en acheter ailleurs à peu de frais. Commencez près du centre de la lentille et nettoyez en décrivant des cercles qui s’élargissent doucement. La douceur est la clé ici, alors prenez votre temps. N’utilisez pas de chiffons abrasifs ou de solutions liquides sur vos lentilles VR.

Bien que l’expérience puisse être éprouvante la première fois, le nettoyage d’un casque VR est assez simple et ne vous prendra pas trop de temps. Nous vous recommandons d’essuyer au moins la zone de repos du visage après chaque utilisation pour minimiser l’accumulation de bactéries. De plus, vos amis/compagnons/partenaires seront beaucoup plus enclins à participer si le casque que vous leur tendez n’est pas sale et plein de sueur.