Les développeurs français de Magic Design Studios redonnent vie aux roguelites avec une faux dans Have A Nice Death.

“Tu peux te reposer quand tu es mort.” C’est ce que dit le vieux dicton. Mais ce que le HyperX Indie Highlight de ce mois-ci présuppose est, et si vous ne pouviez pas ? Le jeu d’action-roguelite à thème morbide de Magic Design Studios, Have A Nice Death, vous met dans le rôle de Death, le PDG de Death, Incorporated. Malheureusement pour notre funeste protagoniste, les affaires marchent un peu trop bien.

Croulant sous d’énormes montagnes de paperasse, la Mort atteint son point de rupture. Ils décident qu’ils en ont assez et se lancent dans la lutte contre les Sorrows, des sous-fifres qui font des ravages sur la terre – et sur l’équilibre travail/vie privée de Death. Afin de vous assurer des vacances bien méritées, vous devrez réaffirmer votre autorité en tant que PDG en vous frayant un chemin à travers les enfers. Le jeu est actuellement en accès anticipé sur Steam, avec une feuille de route prévoyant des mises à jour majeures du contenu tout au long de 2022.

Nous avons envoyé un e-mail à Montpellier, en France, pour entrer en contact avec les bonnes gens de Magic Design Studios – un studio assez jeune qui se targue d’avoir un poisson dans son bureau sur son site Web – et leur demander leur avis sur leur amusant trait d’humour potache. Meredith Alfroy, coordinatrice marketing et conceptrice narrative, et Simon Dutertre, concepteur principal du jeu, ont eu la gentillesse de répondre à nos questions.

Magic Design a été fondée il y a plus de cinq ans et votre équipe a l’expérience du travail dans l’espace AAA et l’espace Indie. Quelle est l’histoire de l’entreprise ?

Oui, Magic Design Studios a été initialement créé en 2015 par Yang Lu, Nicolas Leger et Bruno Gentile, anciens artistes chez Ubisoft. Après des années d’expérience dans le domaine de l’AAA, le trio a entrepris de créer une entreprise axée sur la création de divertissements de haute qualité. Pour commencer cette nouvelle aventure, Yang souhaitait créer un jeu inspiré du roman chinois, Journey to the West. D’autres membres les ont rejoints pour former une équipe de base. Le premier projet – Unruly Heroes – est devenu plus ambitieux et l’équipe s’est agrandie. Le jeu est sorti en 2019 et a remporté un Annie Award pour la meilleure animation de personnage dans un jeu vidéo et a été acclamé par les médias et les joueurs. Maintenant, notre équipe travaille sur ce tout nouveau contenu pour notre jeu, Have a Nice Death (HAND).

Alors, comment avez-vous eu l’idée de faire un jeu sur la mort qui est surmenée ?

Lors d’une réunion d’équipe pour Unruly Heroes, Nicolas Leger – directeur créatif et animateur principal sur HAND – a griffonné un petit croquis de la Mort, car il a toujours été fasciné par le macabre et la représentation allégorique de la mort. Cela a déclenché une conversation sur ce que ce serait si la Mort était responsable de l’au-delà et travaillait dans un bureau traditionnel. Avec tout ce qui s’est passé dans le monde, elle serait probablement très occupée à traiter la paperasse pour les âmes qui arrivent et aurait désespérément besoin de vacances. L’équipe a pensé que cette vision unique de la mort constituerait un cadre incroyable pour un jeu vidéo.

Le jeu est également un commentaire sur la culture d’entreprise moderne et la futilité d’essayer de maintenir un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. Dans Have a Nice Death, nous essayons d’explorer toutes les facettes de la culture d’entreprise, qu’il s’agisse de traiter avec des employés difficiles ou des tâches plus banales, comme se remplir de café ou se frayer un chemin à travers une montagne de paperasse.

Pour un jeu qui traite du monde souterrain et de la mort, il y a beaucoup de visuels très créatifs et vibrants. Qui a eu l’idée de ce style visuel et quels sont vos points de contact ?

L’un de nos piliers pour le jeu est l’immersion. Notre objectif est de créer un univers fort et iconique, un mélange entre gothique, effrayant et onirique, original mais pas trop car nous voulions qu’il rappelle la vie réelle dans une entreprise ordinaire. Tout cela est représenté dans un style artistique cartoonesque.

L’art de HAND est issu de l’imagination sans limite de Nicolas, avec l’aide du Concept Artist Christophe Messier. L’équipe a été fascinée par l’art de Nico\ et l’univers qu’il pouvait proposer. Son style artistique s’est inspiré de The Nightmare Before Christmas et de l’imagerie générale (gamme de couleurs, graphisme, photographie) des films d’animation de Tim Burton. Il s’est également inspiré de Gustave Doré et des studios d’animation japonais comme Miyazaki, Studio 4c et Gainax (FLCL).

Mais le produit final est le fruit d’un brainstorming et d’une collaboration entre les pôles de Magic Design : conception du jeu, conception narrative et art.

Nous avons particulièrement apprécié que les mini-boss soient appelés Thanagers (Thanos + manager). Qui est votre préféré ?

[Probablement Candice, parce que l’animation et le design des personnages sont tellement hilarants, le modèle de jeu exige de bons réflexes, et Julien – le concepteur sonore principal – m’a invité à faire la voix de ce personnage, ce qui était vraiment amusant à faire.

[Simon] Will Hung. Principalement d’un point de vue pratique. Comme nous avons opté pour des cordes qui viennent de l’extérieur de l’écran, si je veux créer d’autres modèles d’attaque, c’est assez facile !

Les rogueikes et les rogue-lites connaissent un certain engouement en ce moment. Comment expliquez-vous que les joueurs trouvent ce style de jeu si attrayant ?

[Le genre roguelike/lite provient principalement de la sphère des jeux indépendants. La plupart du temps, cela donne lieu à des jeux plus innovants, plus originaux et plus libres dans leur style artistique et leur conception, que l’on ne trouve pas nécessairement dans les jeux AAA.

De plus, les roguelikes et les roguelites offrent une expérience étendue et poussent le joueur à devenir meilleur et plus compétitif. Les roguelikes sont des jeux conçus avec deux éléments en tête : le temps et la maîtrise. Un joueur qui commence à jouer aux roguelikes sait qu’une course ne durera que peu de temps et qu’elle le poussera à s’améliorer.

[Dans Have a Nice Death, nous avons incorporé tous les mécanismes que les joueurs aiment déjà dans les rogue-lites, mais nous avons apporté notre propre touche au genre avec des combats rapides de type hack’n’scythe dans un cadre unique, dessiné à la main, qui a rarement été exploré dans les jeux vidéo.

Vous avez déjà trouvé un nom pour le poisson du bureau ?

J’ai bien peur que le poisson soit parti en paix. Il a soutenu notre équipe pendant la production de Unruly Heroes et ne sera jamais oublié.

Espérons que le poisson de soutien de Magic Design Studios finira par être commémoré quelque part dans les bureaux de Death Inc. Essayez de l’apercevoir quand Have A Nice Death sortira bientôt de l’accès anticipé.