Cyberpunk 2077 est le dernier titre du studio de jeu polonais CD Projekt Red, la même société qui nous a apporté la série à succès Witcher. Annoncé pour la première fois en 2012, Cyberpunk 2077 a subi de multiples retards avant d’être finalement lancé le 10 décembre sur Windows, PS4, Xbox One et Stadia.

Ce serait un euphémisme de dire que Cyberpunk 2077 a été l’un des lancements de jeux les plus médiatisés de mémoire récente. Si l’annonce initiale a eu lieu en 2012, il a fallu attendre que les développeurs présentent le jeu à l’E3 2018 pour que sa popularité explose soudainement. Puis, l’année dernière, le studio a annoncé que Keanu Reeves ferait partie du jeu. Reeves est apparu sur scène lors de l’événement Xbox E3 2019 et a fini par nous donner l’un des meilleurs mèmes de 2019. Le jeu a finalement obtenu une date de lancement – le 16 avril 2020.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Depuis lors, le train à la mode a tourné à plein régime jusqu’à ce qu’il rencontre son premier obstacle majeur en janvier de cette année, lorsque le CDPR a annoncé qu’il ne respecterait pas l’échéance d’avril et qu’il publierait plutôt le jeu le 17 septembre. Ils ont déclaré que le jeu était terminé mais qu’il leur fallait plus de temps pour le peaufiner. Puis, en juin, la date de sortie a été repoussée encore plus loin, cette fois au 19 novembre. Une fois de plus, le studio a invoqué la même raison pour ce retard, en disant qu’il avait besoin de plus de temps pour régler les problèmes et corriger les bugs.

Le dernier contretemps est survenu en octobre, lorsque le studio s’est à nouveau rendu sur Twitter pour publier ce qui est maintenant sa fameuse image de texte jaune pour dire que le jeu est à nouveau repoussé au 10 décembre. Ce report visait à peaufiner le jeu et à travailler sur les modifications qui seraient apportées au patch du jour 0.

Le train de l’engouement, qui était encore fort à ce moment-là malgré tous ces revers, a fini par dérailler le jour du lancement. Il s’est avéré que le jeu n’était pas terminé, qu’il n’avait pas été peaufiné et que les bugs n’avaient certainement pas été corrigés. Alors que les versions PC et Stadia étaient toujours jouables malgré les bogues, les consoles PS4 et Xbox One étaient également accablées par de graves problèmes de performances qui les rendaient largement injouables, à moins de disposer de la version de nouvelle génération de ces consoles ou de normes particulièrement basses.

La raison de ce préambule est que Cyberpunk 2077 n’est pas un jeu moyen à examiner. Peu de jeux ont reçu autant d’attention, de curiosité et d’intérêt avant leur lancement et ont réussi à perdre tout cela de manière aussi spectaculaire immédiatement après le lancement. Outre les menaces de mort, les remboursements et les critiques négatives, le studio a également dû faire face au retrait du jeu par Sony de son magasin PlayStation pour une durée indéterminée, ainsi qu’à de multiples poursuites judiciaires.

Mais derrière tout ce drame, il y a encore un jeu à revoir, celui sur lequel les développeurs ont travaillé pendant tant d’années et celui auquel ils voulaient que vous jouiez. Après 65 heures sur la version PC, il y a certainement beaucoup de choses à dire car, sous tous ses aspects, Cyberpunk 2077 est un jeu qui pourrait bien valoir votre temps et votre patience après tout.

L’histoire et les réglages

Cyberpunk 2077 se déroule dans un lieu fictif appelé Night City en Californie. Le monde en 2077 est ravagé presque irrémédiablement par de multiples guerres et le changement climatique. La nourriture et l’eau fraîches sont rares, la plupart des espèces sauvages ont disparu et l’humanité a procédé à des modifications corporelles extrêmes pour survivre et s’adapter à la montée des attaques locales et des cyberattaques.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Night City est divisée en plusieurs zones, chacune ayant un aspect et une identité distincts. Il y a des parties comme Westbrook et le centre ville, où les riches et les célèbres vivent et dépensent leur argent. Les moins fortunés vivent à Watson et Heywood, des endroits qui ont toujours ce charme de grande ville pour eux mais où les rues ne sont pas aussi brillantes et les voitures moins chères. Ceux qui sont vraiment malchanceux habitent les rues de Saint-Domingue ou de Pacifica, alors que les déserts des Badlands ont été en grande partie envahis par des clans nomades.

Night City accueille toutes sortes de gens, des PDG milliardaires de méga-corporations qui dirigent essentiellement la ville aux célébrités, aux criminels violents, aux pirates informatiques qualifiés connus sous le nom de netrunners, aux mercenaires, aux travailleurs du sexe, aux trafiquants de drogue et aux sans-abri. La ville abrite également plusieurs gangs, dont beaucoup ont revendiqué une partie de la ville comme leur propriété et n’apprécient pas les étrangers.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Vous jouez le rôle de V, un mercenaire à louer. Chaque fois que quelqu’un a besoin de se faire livrer quelque chose ou de se faire livrer, enlever ou simplement faire disparaître, il vous appelle. Selon le mode de vie que vous choisissez dans le jeu, V est soit un employé d’entreprise tombé en disgrâce et essayant de revenir au sommet (Corpo), soit quelqu’un qui a été élevé dans les rues de Night City et qui essaie de se relever (Street Kid), soit quelqu’un qui a appartenu à un gang de nomades mais qui a quitté la ville en voulant devenir une personnalité importante (Nomad). Quelle que soit la façon dont vous commencez, votre objectif est le même, devenir une légende dans la ville de la nuit.

Comme il s’agit d’une revue sans spoiler, je ne vais pas entrer dans les détails des événements qui se produisent dans le jeu. Tout ce que je dirai, c’est que les choses ne se déroulent pas tout à fait comme prévu pour V, ce qui les met sur la voie de la correction et nous avons donc un jeu sur les bras.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

J’ai vraiment apprécié l’histoire principale de Cyberpunk 2077. Bien que certaines parties soient influencées par les choix que vous faites, l’histoire principale reste largement la même et est divertissante, quelle que soit la façon dont vous choisissez de la jouer. Elle a ses rebondissements habituels, mais elle a aussi une certaine profondeur émotionnelle et se termine sur une note étonnamment poignante à laquelle je ne m’attendais pas. C’est quelque chose qui vous colle à la peau longtemps après que vous avez terminé le jeu.

À ma grande surprise, l’histoire principale n’est pas très longue et si vous vous concentrez uniquement sur la fin du jeu, vous vous retrouverez dans l’une des multiples fins du jeu dans une vingtaine d’heures. Cependant, ce n’est vraiment pas la meilleure façon de jouer au jeu et vous passeriez à côté de tant de choses que l’histoire a à offrir, ce qui augmente vraiment au fur et à mesure que vous faites des side-missions et que vous impliquez plus de personnages secondaires dans votre aventure. Ces personnes influenceront également la fin du jeu, alors assurez-vous de prendre votre temps, d’aider les autres et de ne pas vous précipiter dans l’histoire.

Gameplay

Cyberpunk 2077 est un jeu de rôle d’action-aventure à la première personne dans un monde ouvert. Il propose un jeu de tir à la première personne et des combats en mêlée, une conduite à la première ou à la troisième personne, et une progression de l’histoire principalement par des conversations avec les personnages à l’aide d’une arborescence de dialogues, qui modifie également l’issue de l’histoire et sa fin en fonction de vos choix.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Le combat dans Cyberpunk 2077 est varié et élaboré et vous pouvez faire les choses de différentes manières. Si vous aimez faire feu, le Cyberpunk 2077 dispose d’une grande variété d’armes, des munitions standard comme les armes de poing, les fusils de chasse, les carabines et les mitrailleuses aux armes “intelligentes” plus sophistiquées et plus avancées qui peuvent tirer des balles traçantes qui suivent votre cible et tirent à couvert. Les armes n’ont pas besoin de munitions spécifiques et une arme appartenant à un type particulier – par exemple un fusil – utilisera les mêmes munitions que les autres fusils. Vous pouvez personnaliser et améliorer vos armes et en porter plusieurs à la fois en fonction de votre capacité de charge, mais seules trois d’entre elles peuvent être activées à tout moment.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Armes et artisanat

Si vous êtes plutôt du genre combat rapproché, vous pouvez soit y aller à poings nus, soit utiliser l’une des nombreuses épées et couteaux de ce jeu. Vous devez être très doué pour cela, car la plupart des ennemis du jeu ont des armes et vous vous retrouveriez littéralement avec un couteau dans une fusillade. Mais c’est une option si vous êtes enclin à le faire.

Le jeu utilise également le piratage comme un mouvement offensif. Comme tous les ennemis humains et non humains ont des composants électriques, vous pouvez les pirater et désactiver diverses fonctions, comme les rendre sourds ou aveugles, leur brûler l’intérieur ou simplement désactiver leur corps tout entier. Vous pouvez également pirater d’autres objets autour de votre cible. Vous pouvez pirater des caméras pour les empêcher de vous voir ou pirater une télévision pour distraire vos ennemis.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Hacking an enemy. D’autres options peuvent être disponibles en fonction de votre Cyberware.

Le piratage informatique est un outil utile si vous prévoyez d’être furtif. La furtivité est souvent l’option la plus pragmatique dans Cyberpunk 2077 et les autres personnages à vos côtés vous diront souvent de faire les choses discrètement, la violence étant généralement le dernier recours. La furtivité est aussi généralement l’option la plus simple ; vider une pièce pleine d’ennemis peut parfois être fastidieux, surtout au début du jeu où les armes ne sont pas aussi puissantes et où les ennemis se comportent comme des éponges à balles. Plus tard, vous obtenez des armes qui peuvent tuer d’un seul coup la plupart des ennemis. Vous pouvez donc choisir de renoncer à la furtivité et de tirer à travers si vous le souhaitez.

Cyberpunk 2077 n’est qu’un jeu modérément difficile. J’ai joué en difficulté normale et, à part les premières missions où les armes se sentaient vraiment impuissantes, il était généralement assez facile de s’en sortir, même à la fin. Le niveau de difficulté Normal semble plus orienté vers un jeu basé sur la narration que sur les compétences, mais si vous préférez les défis, je vous recommande d’augmenter le niveau de difficulté.

Les armes et les munitions sont extrêmement courantes dans Night City, la plupart des ennemis tués donnant une sorte d’arme et/ou de munitions. Il y en a aussi partout, vous en manquerez donc rarement. En fait, vous devez faire attention à votre inventaire car vous aurez généralement trop d’armes à transporter et vous devrez vous débarrasser de certaines d’entre elles, soit en les démontant soit en les vendant. Si vous avez trop de matériel, votre personnage ralentit considérablement et peut à peine bouger.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Inventaire

Les cyberprogrammes sont une aide au combat. Vous pouvez mettre à niveau presque toutes les parties de votre corps pour vous aider au combat. Les modifications de l’optique vous permettent de mieux pirater et repérer les objets, les modifications des jambes vous font faire un double saut, ou vous pouvez modifier vos bras pour qu’ils puissent tirer ou avoir des lames. Les modifications du corps peuvent être coûteuses et vous devez vous rendre dans l’un des “ripperdocs” du jeu pour les obtenir, mais elles valent souvent leur prix.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Cyberware

Pour se déplacer dans la ville, il y a deux possibilités. L’une d’elles consiste à se déplacer en voiture. Vous obtenez un véhicule gratuit dès le début du jeu et si vous effectuez plus de missions secondaires, vous obtenez encore plus de véhicules gratuits. En plus de cela, vous pouvez également acheter des véhicules ; vous recevrez des offres d’achat dans votre boîte de réception, et parfois vous pouvez simplement voir une belle voiture garée au bord de la route que vous pouvez acheter. Ou bien vous pouvez simplement voler la voiture de quelqu’un d’autre et partir avec. Les voitures que vous possédez peuvent être rappelées à tout moment.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Si j’aime bien conduire dans les jeux du monde ouvert, les mécanismes de conduite de Cyberpunk 2077 laissent beaucoup à désirer. La physique des véhicules peut être comiquement mauvaise, surtout sur les motos. Vous pouvez avoir une collision frontale avec une voiture et envoyer cette voiture en orbite basse alors que votre moto bronche à peine, mais un trottoir de deux pouces pourrait vous envoyer en l’air jusqu’à votre destination.

Le pire, et de loin, c’est le système de navigation et surtout la mini-carte. La mini-carte indique l’itinéraire jusqu’à votre destination, mais elle est tellement agrandie en permanence que vous ne verrez pas de virage en cours de route avant de l’avoir largement dépassé. Vous devez soit freiner avant chaque virage, soit rouler très lentement pour ne pas rater votre virage et revenir ou changer d’itinéraire. C’est un système bizarrement frustrant que tous les autres jeux de conduite ont réussi à mettre au point.

En outre, puisque nous parlons de voitures, tous les véhicules de ce jeu semblent utiliser un moteur à combustion interne, ce qui est très étrange pour un jeu se déroulant en 2077. Ils ont également tous une radio, ce qui est tout simplement hilarant.

L’autre façon de se déplacer dans le jeu est d’utiliser des points de déplacement rapide. Ceux-ci se trouvent partout dans le jeu, et généralement juste en dehors des zones importantes, mais vous devez avoir visité l’endroit une fois pour les débloquer. Une fois déverrouillé, vous pouvez vous téléporter instantanément vers un autre endroit de la ville.

La dernière pièce du puzzle de jeu est la conception de l’arbre de conversation ou de dialogue. Comme dans les autres RPG, vous entrez en contact avec les personnages et des options vous sont présentées pour vos dialogues. Les choix de dialogue ne sont souvent que des choses différentes que vous aimeriez savoir. Parfois, il s’agit d’une question spécifique qui pourrait orienter la conversation dans une direction particulière. Souvent, il s’agit d’une déclaration avec différentes émotions, telles que la sympathie, l’optimisme ou l’antagonisme.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Les personnages réagiront en fonction de vos choix, ce qui présente d’autres options. Habituellement, les options que vous choisissez mènent au même résultat de base, mais d’autres fois, cela peut changer la direction de l’histoire. Certaines d’entre elles ont des implications plus lourdes, comme le choix de la fin de l’histoire. Le jeu ne fait pas de différence entre les deux, il vous suffit de vous fier à votre instinct et de choisir ce qui vous semble être la meilleure option dans cette situation.

Bien sûr, il y aura généralement des regrets, et c’est probablement là qu’intervient le système de sauvegarde. Cyberpunk 2077 vous permet de sauvegarder manuellement à tout moment, sauf en dehors des combats actifs. Il se sauve aussi assez fréquemment de lui-même. Cependant, alors que les emplacements pour la sauvegarde manuelle semblent être illimités, les sauvegardes automatiques ont des emplacements limités et sont écrasées par les nouveaux emplacements au fur et à mesure qu’ils arrivent, vous ne devez donc pas vous y fier et sauvegarder manuellement chaque fois que vous pensez que c’est nécessaire. De plus, comme je l’expliquerai plus tard, le jeu est super buggé en ce moment, donc plus vous avez de points de sauvegarde, mieux c’est.

Pour en revenir aux conversations, il est en partie affecté par le chemin de vie que vous choisissez. Outre la modification de la première mission du jeu, le seul autre impact de votre chemin de vie est l’introduction d’options de conversation supplémentaires pertinentes en fonction du contexte. Par exemple, si vous choisissez Nomade comme chemin de vie, vous obtiendrez des options de conversation spécifiques au chemin de vie Nomade de temps en temps, qui ne seront pas disponibles si vous étiez un Corpo ou un Street Kid. D’après ce que je peux dire, ces options n’affectent généralement pas beaucoup le résultat de la conversation, si ce n’est que vous donner quelques informations supplémentaires qui peuvent ou non être utiles.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Ce qui a un impact plus important sur les conversations et le gameplay dans son ensemble est l’arbre de compétences de votre personnage. Vous avez des attributs tels que le corps, les réflexes, les capacités techniques, l’intelligence et le sang-froid. Chacun de ces attributs peut être amélioré dans son ensemble, mais vous pouvez aussi les approfondir individuellement et trouver des avantages supplémentaires à améliorer. Les attributs et les avantages ont leurs propres points distincts, qui peuvent être utilisés pour les améliorer.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Attributs – Avantages

J’ai trouvé qu’il était plus efficace d’améliorer les attributs dans leur ensemble que les avantages individuels. Si vous avez des attributs au-delà d’un certain niveau, vous pouvez choisir parmi des options de conversation supplémentaires, ce qui pourrait vous permettre d’obtenir plus d’informations sur la mission. Vous pouvez également faire des choses comme pirater des objets que vous ne pourriez pas faire autrement avec un niveau de compétence inférieur. Si vous tombez sur une porte verrouillée mais que vous disposez d’un niveau d’attribut Corps suffisant, vous pouvez choisir d’arracher la porte proprement par ses charnières. Ou si c’est une porte électronique qui est verrouillée, alors un attribut de capacité technique suffisamment élevé vous permettra de la pirater.

Pour obtenir ces points ou même l’argent nécessaire à l’achat de cyberimplants ou de véhicules, vous devez effectuer des missions. Les missions dans Cyberpunk 2077 sont divisées en trois types : les missions d’histoire qui font directement avancer l’histoire, les missions secondaires qui peuvent ou non avoir un impact sur l’histoire principale, et les missions de concert, qui sont des emplois purement monétaires.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Journal

Si les missions de l’histoire sont évidemment le but final, ce sont les missions annexes qui offrent certains des moments les plus gratifiants du jeu. C’est là que vous rencontrerez de nouvelles personnes ou que vous continuerez les aventures avec les personnes que vous avez rencontrées dans les missions. Le jeu vous permet d’avoir des arcs d’histoire plus petits avec plusieurs personnages différents dans le jeu grâce aux missions secondaires. Ces arcs et les personnages qu’ils contiennent peuvent souvent avoir un grand impact sur l’histoire principale à un moment ultérieur, notamment en influençant la fin.

Les missions secondaires sont également le lieu où vous trouverez les options romantiques du jeu. En fonction de l’apparence et de la voix que vous avez choisies (oui, les deux sont importantes), vous pouvez créer une romance avec au moins un des personnages des missions secondaires. C’est à peu près le seul impact que l’apparence de votre personnage a sur le gameplay. Le reste n’est que pour l’esthétique, ce qui importe encore moins dans un jeu à la première personne.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Les missions secondaires basées sur l’histoire du jeu peuvent se présenter sous la forme d’un appel téléphonique ou d’un message des personnages clés du jeu en fonction de l’endroit où vous vous trouvez dans l’histoire principale. Cependant, les missions secondaires aléatoires apparaissent généralement en fonction de votre position sur la carte. Les personnages du jeu vous appelleront pour vous proposer un emploi en fonction de votre position actuelle, car ils sont généralement situés près de votre position. Au fur et à mesure que vous vous déplacerez, d’autres offres d’emploi apparaîtront dans votre journal et sur la carte. Le jeu ne fait pas vraiment la différence entre ces offres en termes d’importance ou de pertinence pour l’histoire, donc à moins que vous ne soyez un finaliste, vous pourriez en fait manquer certaines missions intéressantes simplement parce que leur description de base ne vous semble pas intéressante.

Un aspect du gameplay de Cyberpunk 2077 qui semblait sous-exploré était Braindance. Le Braindance (ou BD) est un souvenir à la première personne d’une personne transférée sur une puce que vous pouvez ensuite lire dans votre tête et vivre comme si vous le voyiez par vous-même. Une prémisse passionnante et déjà explorée dans la science-fiction, mais Cyberpunk 2077 ne l’utilise qu’avec modération. Le seul moment où vous recevez une BD est lorsque vous devez l’analyser pour une mission d’histoire. Vous pouvez le lire à la première ou à la troisième personne et vous devez ensuite le scanner pour trouver des indices, qui vous mèneront à ce que vous cherchez.

En dehors de ces scénarios imaginaires, vous ne pouvez pas utiliser le BD vous-même. Il y a des endroits dans le jeu où vous pouvez acheter des BD, mais elles s’ajoutent instantanément à votre pile de déchets. C’est parce qu’il n’y a aucun moyen d’accéder à une BD ou d’y jouer par vous-même en dehors des quelques BD sélectionnées dans les missions de l’histoire. C’est dommage car le jeu présente les BD comme cette expérience révolutionnaire pour les gens de Night City qui a changé leur façon de vivre toutes sortes de choses.

Un autre aspect du gameplay qui est une déception est l’IA. Les gens qui marchent dans la rue au hasard n’ont rien à ajouter au jeu, si ce n’est un encombrement visuel. Vous ne pouvez pas vraiment leur parler car tout ce qu’ils ont, c’est une ou deux lignes qu’ils vont répéter sans cesse. Les gens dans la rue se contentent souvent de faire des allers et retours et ne vont généralement nulle part. Si vous tirez avec un fusil ou si vous attaquez quelqu’un, ils se contentent de se baisser ou de tourner en rond comme un poulet sans tête. Vous entendrez également les PNJ dire les mêmes quelques lignes de dialogue partout où vous allez. Il y a quelques flics sous l’appartement où habite V qui disent toujours les mêmes lignes chaque fois que vous passez devant eux, peu importe le nombre d’heures que vous mettez dans le jeu.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCYup

L’IA ennemie n’est pas mieux. Ils ne se mettent pas à l’abri de manière efficace et souvent, ils se contentent de s’enfuir à l’air libre. De plus, le fait d’alerter une personne les alerte tous instantanément, mais si vous allez dans une autre pièce, ils sont tous inconscients. Vous pouvez aussi vous faufiler juste devant eux sans qu’ils ne s’en aperçoivent et, parfois, ils vous repéreront soudainement à des kilomètres de distance. Lors d’un combat de patron, celui-ci a décidé de rester à un endroit et j’ai pu me décharger sur lui à distance avec un fusil de sniper. C’est tout simplement super incohérent et ça brise l’immersion.

L’aspect répressif du jeu est également décevant. Night City a des policiers partout et le jeu a aussi des missions secondaires aléatoires qui apparaissent quand vous roulez dans la rue, où un crime pourrait avoir lieu et où vous devez aider la police pour une récompense. Mais à part cela, l’aspect répressif ne joue jamais vraiment dans le jeu. Bien sûr, les flics s’énervent momentanément si vous renversez quelqu’un juste devant eux ou même si vous écrasez un policier, mais dès que vous partez en voiture ou que vous tournez à un coin de rue, ils l’oublient et vos actes n’ont aucune conséquence.

Ce n’est que si vous décidez de commencer à chasser la police pour le sport que le jeu passe soudainement en mode “Blue Lives Matter” et vous marque comme fugitif recherché et envoie les flics de Max-Tac à votre poursuite. Max-Tac est une division spéciale de la police de la ville de nuit, armée jusqu’aux dents et largement invincible. S’ils vous poursuivent, vous êtes mort. Mais c’est la seule fois où je suis mort aux mains de la police dans le jeu. Sinon, je n’avais pratiquement aucun contact avec eux.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCIls détestent aussi que vous preniez des photos d’eux

Un autre élément mal conçu est le fait d’être dans une voiture conduite par un personnage de l’IA. Au cours des missions du jeu, vous aurez souvent le choix de vous rendre en voiture à un endroit donné, seul ou avec un autre personnage. D’autres fois, vous n’avez pas d’autre choix que d’être conduit par le personnage. Tous les personnages du jeu conduisent incroyablement lentement et le véhicule se déplace de toute évidence sur un rail aux mouvements rigides. C’est comme si votre grand-mère vous conduisait et que cela devenait très vite frustrant. Heureusement, le jeu vous permet de sauter le trajet s’il n’y a pas d’autres conversations à avoir pendant la conduite.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCAccélère le rythme, grand-mère

Le Cyberpunk 2077 n’a pas non plus résolu correctement le problème de la marche à côté d’un personnage et de l’adaptation de sa vitesse. Le jeu fait correspondre votre vitesse à celle des autres personnages à condition que vous marchiez exactement derrière eux et que vous les pointiez du doigt. Si vous vous éloignez ou pointez ailleurs, alors vous commencez à marcher à votre vitesse normale, qui est beaucoup plus élevée que celle des personnages de l’IA. De plus, la correspondance de vitesse est rompue pour une raison quelconque dans les escaliers et vous y marchez à pleine vitesse. Vous pouvez commencer à courir si vous savez où aller, ce qui fait que les personnages de l’IA courent aussi derrière vous, mais souvent vous ne savez pas où vous devez aller, donc vous n’avez pas d’autre choix que de les suivre lentement.

Pour résumer la section sur le gameplay, Cyberpunk 2077 a ses numéros en cours. La conduite semble maladroite avec un système de navigation maladroit, l’IA est juste sous-développée, la police ne fait pas grand-chose, être conduit est une douleur, et la fonction BD semble gaspillée. Cependant, je me suis quand même beaucoup amusé en jouant à toutes les missions du jeu. Je n’étais pas très doué pour le piratage et le combat en mêlée, mais le jeu d’armes peut être très satisfaisant, en grande partie grâce à la perspective à la première personne.

J’ai aussi aimé la façon dont plusieurs missions du jeu ouvrent une boîte de Pandore et vous mènent vers plusieurs autres missions liées à la première que vous ne pouvez pas vous empêcher de mener à bien parce qu’elles sont tellement intéressantes (vous avez toujours le choix de reculer). De plus, les conversations ne sont jamais ennuyeuses et bien que les textes ne soient pas aussi drôles que dans les jeux Rockstar, ils sont toujours assez divertissants.

Dans l’ensemble, Cyberpunk 2077 a un gameplay de base vraiment solide qui n’atteint pas tout à fait son potentiel ou ne fait rien que nous n’avons pas vu avant, mais qui est néanmoins divertissant.

Visuels et sons

L’aspect de loin le plus frappant de Cyberpunk 2077 est sa conception visuelle. Sur le plan esthétique, c’est l’un des jeux les plus étonnants que j’ai vus et certainement le plus beau jeu de monde ouvert que nous ayons eu jusqu’à présent.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

La vision du jeu d’un futur cyberpunk se déroulant en 2077 est à parts égales utopie et dystopie. Des quartiers comme City Center et Watson présentent une conception architecturale et une complexité stupéfiantes. Des bâtiments aussi hauts que le permet le mouvement de votre caméra, avec des connexions complexes qui les relient entre eux. Les rues sont remplies de boutiques aux enseignes lumineuses au néon et de belles voitures circulant dans les rues lustrées et soignées.

Sortez des quartiers chics et vous verrez la véritable ville de la nuit. L’architecture impressionne toujours, mais tout est plus usé et moins immaculé. Les rues ne sont pas aussi propres ni aussi bien entretenues. Les magasins sont plus simples et beaucoup sont tout simplement fermés. Les voitures ne sont pas aussi belles. Puis, quand vous sortez dans le désert, vous voyez de vieilles affaires délabrées et ce qui était autrefois une ferme avec des moulins à vent, maintenant délabrée et ressemblant davantage à un cimetière.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PCTest de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Cyberpunk 2077 a l’air époustouflant à l’intérieur et à l’extérieur

Le REDengine 4 du CDPR, la dernière version du moteur interne qui a alimenté leurs jeux précédents, est à l’origine de ces vues époustouflantes. Grâce à ce nouveau moteur, Cyberpunk 2077 peut produire des effets d’éclairage exceptionnels avec des modèles et des environnements très détaillés et très polyvalents, une carte de bac à sable massive et une densité de foule importante qui donne à Night City l’impression d’être un véritable lieu où les gens vivent et respirent.

Cependant, la véritable revendication de REDengine 4 est peut-être l’une des plus ambitieuses implémentations de ray tracing que nous ayons vues depuis Remedy’s Control. Bien que la version rasterisée standard ait vos effets traditionnels, tels que l’éclairage statique et par rebond, l’éclairage global, les réflexions sur l’espace de l’écran, les occlusions ambiantes et les cartes d’ombre, beaucoup de ces effets peuvent être remplacés par leurs équivalents en ray-tracing si vous disposez d’une carte graphique NVIDIA RTX.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
Ray-tracing off – Ray-tracing on

Le Cyberpunk 2077 possède trois caractéristiques principales de traçage de rayon : les réflexions, les ombres et l’éclairage. Les réflexions du ray tracing permettent à des surfaces brillantes et diffusées de faire rebondir la lumière et de produire des réflexions, même pour des objets hors du champ de vision, ce que le SSR standard ne peut pas faire. Le monde de Cyberpunk 2077 est rempli de surfaces brillantes partout, et le fait de permettre les réflexions tracées par les rayons peut avoir l’un des impacts les plus profonds sur les visuels du jeu et lui donner ce véritable look de nouvelle génération.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
RT reflections off – RT reflections on

Le prochain paramètre de la RT que vous pouvez activer est celui des ombres. Cela génère des ombres tracées par les rayons du soleil et de la lune, ce qui signifie qu’elles ne sont visibles à l’extérieur que dans certaines conditions. Contrairement aux reflets, les ombres n’ont pas un impact aussi important sur la conception visuelle du jeu. Les cartes d’ombres standard du jeu font un assez bon travail, même si leurs contours ne sont pas nécessairement physiquement précis en fonction de la distance de l’objet qui projette l’ombre, la position et la forme sont encore très fines.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
RT shadows off – RT shadows on

Le réglage final de l’éclairage RT comprend de multiples caractéristiques du tracé de rayons, notamment l’éclairage diffus, l’occlusion ambiante et l’éclairage global. L’éclairage RT remplace l’éclairage par points et par sondes dans le jeu et transforme les objets émissifs en leurs propres sources de lumière. Ils produisent ainsi un éclairage qui est physiquement précis et qui est contenu dans la forme de l’objet. Il transforme également la skybox en une source de lumière, baignant avec précision la scène du dessous dans un éclairage réaliste. Les objets sont ainsi mieux éclairés et ombragés, sans l’aspect brillant de l’éclairage rastérisé standard.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
RT lighting off – RT lighting on

La RT AO comble également les lacunes que l’AO de l’espace écran ne peut pas combler, ce qui fait que les zones dans l’obscurité où les objets se croisent sont correctement remplies d’ombres. Les zones sous les véhicules, par exemple, qui devraient être sombres mais qui sont souvent éclairées dans la version non-RT, sont correctement ombrées avec RT AO.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
RT lighting off – RT lighting on

Enfin, il y a l’éclairage global RT, qui n’est activé qu’avec le préréglage Psycho pour l’éclairage RT. Ce dernier remplace l’effet d’éclairage global standard du jeu et produit un effet d’éclairage plus naturel avec un éclairage de rebond qui reste précis avec l’heure dynamique du jour et le système météorologique du jeu. Il s’agit toutefois de loin du plus subtil de tous les effets RT.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
RT lighting off – RT lighting Ultra – RT lighting Psycho

Grâce à tous les effets RT, l’expérience visuelle est élevée à un tout autre niveau. Alors que le jeu est déjà très beau même sans ray tracing, l’activation de la RT ne fait qu’ajouter ce niveau supplémentaire de réalisme aux visuels et supprimer une partie de l’apparence de jeu vidéo des graphismes non-RT.

Dès à présent, le ray tracing est disponible exclusivement sur PC et sur les cartes graphiques NVIDIA RTX. Le CDPR a déclaré qu’il apportera cette fonction aux cartes AMD basées sur le RDNA2 dans une prochaine mise à jour. On ne sait pas encore si cette fonction sera disponible sur les consoles de la prochaine génération.

Mais si le ray tracing est une partie de l’histoire visuelle, la seconde est le DLSS, une autre fonction exclusive de NVIDIA RTX. Avec le DLSS 2.0, le jeu est rendu à une résolution interne plus faible, puis utilise l’IA et l’apprentissage machine pour le reconstruire à la résolution native. Vous pouvez choisir entre les préréglages Ultra, Balanced, Performance et Ultra Performance pour le DLSS et ceux-ci rendent à des résolutions internes de plus en plus basses mais avec une fréquence d’images plus élevée.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
DLSS off – DLSS Ultra – DLSS Balanced – DLSS Performance – DLSS Ultra Performance

Le Cyberpunk 2077 est probablement le meilleur résultat du DLSS jusqu’à présent. Le préréglage Ultra produit des résultats qui sont souvent impossibles à distinguer de la résolution native. Les seuls endroits où vous pouvez faire la différence sont la résolution de certaines textures et la nature plus pixélisée du brouillard volumétrique en raison de la résolution de rendu interne plus faible, mais sinon, l’image est extrêmement stable et détaillée. Elle est même plus belle dans certains cas en réduisant les artefacts d’aliasing laissés par l’implémentation TAA fixe du jeu, et en nettoyant le bruit dans l’implémentation SSR du jeu.

En fonction de la résolution et de la fréquence d’image de votre cible, vous pouvez expérimenter les modes Ultra et Balanced. Les performances peuvent sembler un peu rudes et le mode Ultra Performance n’est vraiment pas recommandé, sauf si la résolution cible est vraiment élevée.

J’ai quelques problèmes avec les visuels du jeu. Tout d’abord, les animations sont souvent un peu ringardes. Même si le jeu dispose d’une animation motion-capture, plusieurs des mouvements des personnages donnent l’impression d’avoir été faits par des animateurs et non par des acteurs.

L’autre problème concerne les animations du visage de V. Comme il s’agit d’un jeu à la première personne, on ne voit généralement pas le visage de V dans le jeu, mais dans les rares cas où on le voit, en particulier vers la fin du jeu, le visage est complètement dépourvu de toute expression. À côté d’un personnage entièrement animé, votre propre personnage ressemble à un découpage de carton, assis là avec une expression complètement neutre quelle que soit la situation. C’est un jeu extrêmement percutant et qui brise l’immersion.

Le troisième problème concerne le HDR. Le Cyberpunk 2077 a un plancher noir surélevé en général, même en SDR, ce qui signifie que les noirs n’ont pas l’air noir mais gris foncé. Le réglage gamma par défaut fait que chaque zone d’ombre est grise, ce qui est terrible dans les scènes d’intérieur et donne au jeu un aspect délavé avec un faible contraste. La réduction de la valeur gamma améliore légèrement les choses, mais peut sérieusement nuire à la visibilité dans les environnements sombres. Le HDR n’est pas d’un grand secours ici ; il augmente les hautes lumières à des niveaux étonnamment élevés et ajoute des détails supplémentaires dans les zones claires, mais les ombres restent grises et délavées, ce qui peut faire ressembler même un écran OLED à un écran LCD.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Tout bien considéré, Cyberpunk 2077 est toujours un jeu d’une beauté époustouflante. L’architecture des différentes parties de la ville, la direction artistique des personnages et de leurs costumes, la conception des véhicules et des armes, ainsi que l’aspect général de l’environnement, des centres-villes luisants aux bas-fonds crasseux, sont tous d’une grande beauté. Bien qu’il ne soit pas parfait, c’est l’un des jeux les plus beaux auxquels j’ai jamais joué.

En ce qui concerne la conception sonore, Cyberpunk 2077 commence fort avec une très bonne bande-son avec plusieurs morceaux qui vous collent vraiment à la peau même après avoir terminé l’histoire principale. Il y a aussi une bonne gamme de morceaux sous licence qui se jouent dans l’univers du jeu et à la radio.

Le jeu de voix est bon. Je n’ai joué que la voix féminine, donc je ne peux pas parler pour la voix masculine, mais Cherami Leigh, qui a fait la voix féminine, a fait un bon travail dans l’ensemble. Le jeu projette également la voix d’une certaine manière, ce qui donne presque l’impression qu’elle vient de votre tête. Il joue aussi un peu différemment lorsque V parle dans sa tête. Il y a eu quelques moments où j’ai eu l’impression que la voix que j’entendais ne correspondait pas à l’apparence choisie pour mon personnage, mais on voit rarement son personnage à la troisième personne, donc ce n’était pas un problème.

Quant à Keanu, eh bien, c’est Keanu. Ce n’est probablement pas une opinion controversée à ce stade qu’il n’est pas le plus grand acteur vivant et certainement pas le meilleur choix pour un rôle d’acteur de voix. Mais si son interprétation peut être incohérente, il compense par le charme. Son personnage – Johnny Silverhand – est sardonique, de mauvaise humeur et impatient. Une rockstar, réduite à l’ombre de son ancien moi et qui est souvent à la fois l’ange et le diable assis sur les épaules de V. On ne sait jamais vraiment si l’on peut lui faire confiance, mais souvent on n’a pas le choix en la matière.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Silverhand aurait facilement pu être un personnage insupportable sans l’écriture et la performance de Keanu, qui lui permet de se sentir sympathique malgré un départ définitivement trop fort. En fait, j’ai été surpris de voir à quel point il est présent dans le jeu ; je m’attendais à quelques minutes ici et là, mais non, il est là en grand nombre. Et il a fait la capture de mouvements pour cela aussi.

Le reste de la voix est très bien. Certaines se démarquent, comme la voix de Judy Alvarez (Carla Tassara) et de Goro Takemura (Rome Kanda), tandis que les autres se fondent les unes dans les autres. Le jeu a également quelques apparitions de camées, mais il vaut mieux que vous les découvriez par vous-même.

Le reste du travail de sonorisation et de bruitage est assez bon. Les armes ont toutes un punch satisfaisant, les véhicules avec leurs étranges moteurs à combustion interne en 2077 ont aussi un son formidable, et se promener dans la ville donne vraiment l’impression d’être dans un endroit réel rempli de vrais véhicules et de vraies personnes, surtout si vous avez un système de son surround car le jeu supporte le Dolby Atmos. Dans l’ensemble, nous avons un bon travail de sonorisation ici et la bande son vaut vraiment la peine d’être vérifiée.

Performance

Discutons des caractéristiques de performance du jeu, car il y a beaucoup à dire ici. Mais avant cela, voici un aperçu de mon système. Comme mentionné précédemment, j’ai passé en revue la version Windows du jeu, qui a été testée sur un PC équipé d’un NVIDIA RTX 2060 Founders Edition (usine + manuel OC) et d’un AMD Ryzen 5 2600 avec 16 Go de DDR4 double canal à 3000 MHz et le jeu installé sur un SSD NVMe M.2 de 1 To. Le jeu était une copie GOG au détail et a été testé en utilisant les versions 1.04, 1.05 et 1.06, la version 1.06 étant la plus récente au moment de la rédaction du présent document.

Cyberpunk 2077 est un jeu très exigeant sur PC. Si certains de ses aspects semblent justifiés, comme le ray-tracing, les autres ne sont pas à la hauteur du matériel requis pour le faire fonctionner de manière cohérente.

L’un des moyens les plus simples d’améliorer les performances est de personnaliser les paramètres visuels. Le Cyberpunk 2077 offre une série d’options à ajuster, toutes avec des impacts variables sur les performances et la qualité visuelle. Voici un rapide aperçu de toutes ces options.

    • Contact Shadows: Faible impact de performance, fort impact visuel
    • Géométrie de l’éclairage facial améliorée: Pas d’impact sur les performances, faible impact visuel
    • Anisotropie: Pas d’impact sur les performances, impact visuel élevé
    • Qualité de la maille d’ombre locale: Pas d’impact sur les performances, faible impact visuel
    • Qualité de l’ombre locale:Faible impact de performance, impact visuel moyen
    • Gamme d’ombres en cascade: Faible impact de performance, impact visuel moyen
    • Résolution des ombres lointaines: Faible impact de performance, faible impact visuel
    • Résolution du brouillard volumétrique: Impact moyen, impact visuel élevé
    • Qualité des nuages volumétriques: Impact de performance moyen, impact visuel moyen
    • Décalcomanies dynamiques Max: Faible impact de performance, faible impact visuel
    • Qualité des reflets de l’espace de l’écran:Impact de haute performance, impact visuel élevé
    • Qualité de diffusion souterraine:Faible impact de performance, faible impact visuel
    • Occlusion ambidextre: Impact de performance moyen, impact visuel moyen
    • Précision des couleurs:Faible impact sur les performances, pas d’impact visuel
    • Qualité du miroir: Impact de haute performance, impact visuel élevé
    • Niveau de détail: Faible impact de performance, faible impact visuel
    • Ray traced reflections: Very high performance impact, very high visual impact
    • Ray traced shadows: Very high performance impact, medium visual impact
    • Ray traced lighting: Very high performance impact, very high visual impact

Vous pouvez vous référer à cette liste si vous essayez de personnaliser le jeu pour atteindre la résolution et la fréquence d’images cibles que vous préférez. Vous devez d’abord choisir les paramètres d’impact de haute performance et essayer de les réduire à un point où le jeu semble encore assez bon. En attendant, vous pouvez laisser les paramètres de faible impact de performance à leurs valeurs les plus élevées, car il n’y a pas grand chose à gagner en les ajustant.

Bien sûr, si vous avez un DLSS, le passage au préréglage de la qualité est en fait une performance gratuite pour une perte de qualité minime, voire nulle. Cela vous permet également de vous en sortir avec des choses comme un préréglage de qualité SSR plus faible, car il lisse assez efficacement le bruit dans les réflexions. Cependant, comme le rendu volumétrique du brouillard est lié au rendu interne du jeu, il peut finir par sembler bloqué autour des sources de lumière telles que les lampadaires, même à son réglage le plus élevé, si le DLSS est activé. À part cela, je n’ai que des éloges à faire pour l’implémentation du DLSS dans Cyberpunk 2077.

Le jeu vous permet également d’activer ou de désactiver des options telles que le grain du film, l’aberration chromatique, la profondeur de champ et l’évasement de l’objectif. Le grain de film est l’une des options les plus subtiles ici, mais les trois autres ont un impact assez sérieux sur l’apparence du jeu. Aucune d’entre elles n’affecte vraiment la performance, alors choisissez ce qui vous semble le mieux. Le flou de mouvement dispose de trois niveaux de réglage et peut également être adapté au goût du joueur sans que cela n’ait un réel impact sur la performance.

Bien que l’ajustement des paramètres visuels soit une bonne première étape pour améliorer les performances si vous êtes lié au GPU, il est fort probable que vous serez également lié au CPU dans Cyberpunk 2077. Le jeu est exigeant en termes de CPU et peut être assez éprouvant pour les CPU à faible nombre de cœurs et certaines des architectures les plus anciennes.

Par exemple, sur mon Ryzen 5 2600 à 6 cœurs et 12 fils, je suis presque constamment confronté à des goulots d’étranglement au niveau du CPU, ce qui entraîne une baisse de l’utilisation de mon GPU qui attend que le CPU termine les appels au tirage au sort. Il y a deux aspects de ce jeu qui vont détruire votre CPU : la densité de la foule et la conduite. Heureusement, vous pouvez ajuster la densité de la foule dans le jeu et la mettre à un niveau bas aide beaucoup à réduire la charge du CPU. Toutefois, cela donne parfois l’impression que le jeu est un peu vide.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCVous détestez le voir

Malheureusement, on ne peut pas faire grand-chose contre les baisses de performances au volant. La seule solution ici est de disposer d’un processeur puissant et à haut rendement. Les développeurs pourraient certainement optimiser davantage le moteur pour des CPU plus faibles ou à faible nombre de cœurs, mais j’ai vu de plus en plus de jeux, en particulier ceux qui utilisent des API de bas niveau comme DirectX 12, être exceptionnellement exigeants en termes de CPU, et ce quadricœur i5 ou ce AMD FX que vous avez gardé ne vous mènera pas très loin. Contrairement aux goulets d’étranglement des GPU, les goulets d’étranglement des CPU provoquent des pics de temps de trame beaucoup plus irréguliers, ce qui se traduit par des performances plus saccadées et des bégaiements, même si votre fréquence de trame globale ne baisse pas.

L’autre problème lié aux performances du jeu concerne l’utilisation de la VRAM ou du moins l’allocation de la VRAM, car il est difficile de vérifier la quantité de VRAM réellement utilisée par une application. Même à 1080p, aux paramètres de texture les plus élevés, Cyberpunk 2077 peut facilement dépasser 6 Go de mémoire vidéo allouée. Sur mon RTX 2060 de 6 Go, je me heurtais constamment à des goulots d’étranglement de VRAM dans des endroits très fréquentés. La solution consiste à abaisser les paramètres de texture d’un cran en dessous du paramètre le plus élevé, ce qui aide énormément mais rend certaines textures de jeu floues.

Compte tenu des différentes configurations matérielles, il est difficile de dire comment le jeu fonctionnera pour tout le monde. Dans mon cas, j’ai choisi une combinaison de réglages essentiellement ultra, avec quelques éléments tels que les réflexions de l’espace à l’écran et les nuages volumétriques refusés. Puis j’ai pris la décision difficile de ne pas utiliser de traçage de rayons. Bien que le jeu soit magnifique avec ce système, le RTX 2060 ne convient pas aux applications de ray tracing (autres que la prise de captures d’écran) et le jeu reste très beau sans ce système. Le ray tracing impose également une charge supplémentaire au processeur et à la mémoire vidéo, et comme j’étais déjà à court de ces éléments, j’ai décidé de ne pas pousser ma chance. J’ai cependant activé le DLSS et l’ai réglé sur Ultra. J’ai également réglé la densité de la foule sur faible et les textures sur moyennes.

Avec ces réglages, j’obtiendrais entre 40 et 90 images par seconde dans le jeu. Le jeu était au plus bas dans les rues bondées pendant la conduite et au plus haut lorsque je sortais de la ville principale et que je me trouvais dans le désert, mais pendant la majeure partie du jeu, j’ai trouvé qu’il oscillait entre 70 et 80 images par seconde, ce qui n’était pas trop mal. J’étais presque constamment lié au CPU par mon Ryzen 5 2600, ce qui signifie que je ne pouvais pas obtenir une fréquence d’images plus élevée même si je réduisais les paramètres visuels. Cependant, comme j’ai un affichage à taux de rafraîchissement variable, les fluctuations de la fréquence d’images ne sont pas trop gênantes jusqu’à ce qu’elles tombent vraiment bas.

Dans l’ensemble, le niveau de performance et d’optimisation du jeu laisse beaucoup à désirer. Bien qu’il soit facile de ne pas tenir compte de ces aspects et d’excuser le jeu d’être “avancé”, beaucoup de problèmes sont dus à un manque d’optimisation dans le moteur lui-même plutôt qu’à un événement spectaculaire à l’écran. Cela n’aide pas la réputation du CDPR d’avoir livré le jeu dans un état où il n’utilisait correctement que la moitié des threads des processeurs AMD sous 8 cœurs. Cela a finalement été corrigé en 1.05, mais seulement après que la communauté l’ait signalé et ait publié son propre mod d’édition hexadécimale non officiel. Cela me montre que le CDPR pourrait faire encore plus, ce qui nous amène à notre prochain problème.

Problèmes techniques

Cyberpunk 2077 est un jeu techniquement imparfait qui comporte plusieurs bogues, dont beaucoup peuvent briser le jeu. Si les jeux présentant des bugs au lancement ne sont pas rares, peu de jeux ont été livrés dans un état aussi lamentable dans la mémoire récente, les seuls exemples qui viennent à l’esprit étant Fallout 76 et la version PC de Batman Arkham Knight.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCElizabeTh

Les bogues de Cyberpunk 2077 peuvent être classés en deux catégories : les bogues qui brisent le jeu et ceux qui ne le brisent pas. Les bugs qui ne cassent pas le jeu sont certainement les plus courants dans le jeu. Les personnages se placent souvent en T devant vous de manière aléatoire, se lèvent sur leur chaise au lieu de s’asseoir dessus, passent aléatoirement de la position assise à la position debout pendant les conversations, se reproduisent au même endroit que les autres personnages, ou s’assoient, se lèvent ou marchent en l’air. Les objets tenus par les personnages flottent aléatoirement dans les airs, des véhicules entiers se retrouvent devant vous au hasard ou tombent du ciel. Votre propre personnage se tient au hasard sur le siège de votre voiture ou de votre vélo pendant que vous conduisez, souvent les fesses nues pour une raison quelconque. Les ennemis traverseront des portes et des murs solides ou y resteront coincés. La liste est encore longue.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PCTest de Cyberpunk 2077 sur PC
Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg

Une fois, alors que je faisais du vélo, mon personnage n’avait pas sa tête. C’est parce que le jeu montrait toujours le modèle de personnage à la première personne à la troisième personne et que le modèle de personnage à la première personne n’a pas de tête (c’est pourquoi le jeu ne montre pas votre modèle de personnage à la première personne même avec des réflexions sur la RT). J’avais donc maintenant un cavalier sans tête qui se promenait dans Night City.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCSpooky

Les insectes qui ne sont pas des brise-glaces sont en grande partie du fourrage comique au lieu d’être ennuyeux. C’est comme s’ils pensaient qu’au lieu d’écrire des dialogues vraiment drôles, ils allaient juste ajouter tous ces bugs pour le soulagement de la bande dessinée. La plupart d’entre eux n’ont pas d’impact sur le gameplay ; vous riez, prenez une capture d’écran pour la postérité, puis passez à autre chose.

Les bugs qui cassent le jeu sont moins drôles. D’après ma propre expérience, il y a eu des cas où un personnage important d’une mission s’est retrouvé coincé dans une pièce et n’a pas voulu en sortir. Si le personnage n’était pas dehors, le jeu n’avancerait pas. Il n’y a pas eu beaucoup de déplacements en ville pour réinitialiser le personnage et j’ai fini par devoir recharger le dernier fichier de sauvegarde.

Dans un autre cas, j’ai dû visiter un lieu et prendre un ascenseur pour monter dans un immeuble. Le clavier de l’ascenseur ne montrait pas les boutons pour appeler l’ascenseur, donc c’était la fin de cette mission jusqu’à ce que je doive recharger la dernière sauvegarde.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC Test de Cyberpunk 2077 sur PC
À quoi il est censé ressembler – À quoi il ressemblait

Une autre fois, la personne dont je devais récupérer quelque chose s’est retrouvée coincée dans un mur, ce qui signifie que je n’y avais pas accès et que j’ai dû charger une sauvegarde précédente.

Le bogue le plus courant dans Cyberpunk 2077 est peut-être celui qui consiste à devoir parler à quelqu’un d’important sans que le jeu ne vous présente les options de conversation à l’écran. Sans ces options, vous ne pouvez vraiment rien faire, alors une fois de plus, vous devez recharger un ancien fichier de sauvegarde.

Test de Cyberpunk 2077 sur PCCan’t ‘Talk to Mitch’ if there are no options

Bien que le rechargement de fichiers (ou parfois, du jeu tout entier) ne semble pas si mal, il tue totalement l’expérience du jeu. De plus, selon l’ancienneté de votre dernier fichier sauvegardé, vous devrez peut-être vous traîner dans de longues conversations ou séquences d’action, simplement parce que le jeu a décidé de vous chier dessus vers la fin. Bien qu’ils ne soient pas aussi fréquents que les bugs qui ne cassent pas le jeu, les bugs qui cassent le jeu sont encore nombreux dans Cyberpunk 2077 et rendent parfois le jeu difficile à apprécier.

Bien sûr, ce ne sont que les choses que j’ai rencontrées, et d’autres ont peut-être eu d’autres problèmes. Je suis loin d’avoir terminé toutes les missions secondaires et tous les concerts du jeu et il y a tout un monde de bugs qui m’attendent si j’essayais de faire ça. Ce qui me dérange le plus dans l’état du jeu, c’est la façon dont il s’est déroulé malgré les retards et les promesses de polissage. S’il avait été lancé de cette façon en avril, il serait encore mauvais, mais après trois retards, qui ont tous prétendu être dus à l’amélioration du jeu, l’état du jeu au moment du lancement est tout simplement inacceptable. Sans parler du fait que le jeu a eu huit ans de développement.

Je ne vais même pas parler des versions pour console du jeu, dont je n’ai pas l’expérience. Tout ce que je dirai, c’est qu’ils ont choisi de ne pas les envoyer pour examen, ce qui devrait tout vous dire. La phrase “Il est plus facile de demander pardon que de demander la permission” me vient à l’esprit. Le jeu avait clairement besoin d’une autre année de travail de développement, mais le CDPR a décidé de le sortir plus tôt et d’utiliser ses clients payants comme bêta-testeurs non rémunérés. En outre, ils ont également épuisé leurs développeurs en raison du temps de développement très court et continueront probablement à le faire pendant environ un an, jusqu’à ce que le jeu soit réellement terminé. Tout cela pour pouvoir atteindre leur objectif de lancement pour les vacances et pour la nouvelle fenêtre de lancement de la console et du matériel PC.

C’est un état de fait regrettable, mais l’ironie de tout cela, avec un jeu qui s’en prend principalement à la cupidité des entreprises, ne m’échappe pas.

Conclusion

Comme nous l’avons mentionné au début de cette revue, Cyberpunk 2077 n’est pas un jeu ordinaire. À bien des égards, il me rappelle Death Stranding. Comme ce jeu, si je décide d’énumérer les avantages et les inconvénients de Cyberpunk 2077, il semblerait que je déteste largement le jeu parce qu’il y a beaucoup à redire à ce sujet.

Est-ce qu’il est plein de bugs en ce moment ? Oui. A-t-il des exigences matérielles déraisonnables ? Oui. Certaines parties du jeu vous semblent-elles parfois sous-développées et insignifiantes ? Oui. Le studio aurait-il dû être franc au sujet de l’état du jeu lors de sa sortie, peut-être retardé indéfiniment, et ne pas avoir épuisé son développeur avant le lancement ? Absolument oui.

Test de Cyberpunk 2077 sur PC

Mais tout comme Death Stranding, Cyberpunk 2077 est un jeu auquel j’ai pris un malin plaisir à jouer malgré tous ses défauts. J’ai apprécié l’histoire, j’ai apprécié les mini-voyages et les arcs de l’histoire que les missions secondaires m’ont fait vivre, j’ai apprécié les performances et j’ai apprécié les conversations que j’ai eues dans le jeu.

Par-dessus tout, j’ai apprécié de me promener dans les rues de Night City et de me sentir comme un touriste dans un pays différent. Cette année a été rude pour les voyages, mais visiter Night City m’a donné le sentiment d’explorer un nouvel endroit pour la première fois, ce qui m’avait manqué toute l’année. Rien que pour moi, cela valait le prix de l’entrée. Et si un sans-abri se posait quelque part et que des voitures tombaient au hasard des immeubles ? Chaque endroit a ses défauts.

Mais même si j’ai apprécié, je conseillerais aux autres d’attendre que le jeu ait fini de se développer. C’est encore un travail en cours, surtout si vous êtes propriétaire d’une console. Dans un an, le jeu devrait être ce qu’il aurait dû être au moment de son lancement et vous pourrez alors le vivre de la manière dont les développeurs l’auraient voulu. Parce qu’il y a ici beaucoup de travail qui a été fait par des gens qui voulaient que vous vous amusiez. Mais ils n’ont pas encore fini de le réaliser.

J’ai l’intention de revenir sur le jeu quand il sera terminé. Mais j’ai aussi l’intention de le visiter dès que j’aurai fini d’écrire ceci. Cette ville ne va pas se brûler toute seule.