La nouvelle mise à jour permet aux joueurs d’acheter des voitures bas de gamme pour de l’argent réel.

Polyphony Digital a abandonné la mise à jour de juillet pour sa PS4 de course, Gran Turismo Sport, et elle s’annonce controversée. En plus d’une généreuse diffusion de contenu gratuit, il introduit pour la première fois des microtransactions dans le jeu.

Tout d’abord, les bonnes choses. Vous pouvez maintenant ajouter vos propres autocollants et autocollants sur les voitures et les casques pour cette esthétique authentiquement encombrée et sponsorisée. Il y a un nouveau circuit, créé pour le jeu, appelé Circuit de Sainte-Croixe. Y compris les modes inversés et les tracés alternatifs, il y a six façons de faire la course. Et il y a de nouvelles voitures, dont la Mercedes AMG W08 gagnante en Formule 1. Joli. Merci. Merci.

Cependant, la mise à jour ajoute aussi l’option de dépenser de l’argent réel pour mettre la main sur des voitures rapidement, plutôt que d’accumuler des crédits en jeu pour les acheter. Cette fonction ne sera pas disponible avant la fin de cette semaine dans l’Ouest, mais elle est actuellement en service au Japon où les voitures coûtent l’équivalent de quelques dollars chacune. A peine extorqué.

La polyphonie tente aussi de maintenir l’équilibre du jeu en limitant ce qui peut être acheté. Les voitures haut de gamme du jeu doivent encore être gagnées à l’ancienne, par la compétence et la persévérance, l’option du micropaiement ne s’appliquant qu’aux voitures dont le coût est inférieur à 2 millions de crédits. L’idée est qu’à l’approche du premier anniversaire du jeu, les joueurs peuvent combler les lacunes du niveau inférieur dans leurs collections sans avoir à meuler.

Bonne idée ? Mauvaise idée ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.